Susan Sarandon

 Récemment séparée de son compagnon de toujours Tim Robbins, Susan Sarandon réalise enfin ses rêves : réaliser une série documentaire sur le tennis de table…

D’aucun dirait que c’est pas beau de vieillir. Mais entre voir Susan Sarandon, 63 ans, dans des rôles de belle-mère excentrique (LOVELY BONES, WALL STREET 2) et la voir initier des projets en marge sous le coup de la passion, on a choisi.
En 2009, Susan investissait dans le club de ping-pong new-yorkais Manhattan’s SPiN, réunissant professionnels et amateurs. Car le tennis de table, sport de geeks aux USA, c’est son hobby secret à elle.

Aujourd’hui, on apprend que l’actrice tourne un documentaire de plusieurs heures, destinées à devenir une série TV, sur les membres les plus ambitieux de son club, dont certains travaillent actuellement à leur qualification aux Jeux Olympiques de 2012.


C’est à People qu’elle a révélé son grand projet : « C’est un docu épisodique. Nous essayons d’inventer quelque chose d’inédit en suivant quelques personnes qui baignent dans cette sous-culture un peu folle. Nous n’en sommes qu’au début du tournage. J’ignore quand on aura terminé parce que nous voulons que le ton de la série soit vraiment drôle et nous voulons surtout que ce ne soit pas le genre de real-tv que vous avez déjà vu mille fois ».

Le ping, c'est hype

A New York, depuis 2009, il y a le Spin Club. C’est par lui que la révolution est arrivée. Qualifié par le très influent «New Yorker» de «city’s most outrageous ping-pong club», ce lieu luxe et trendy, installé dans un sous-sol de Park Avenue, attire mannequins et autres very VIP comme Scarlett Johansson. Susan Sarandon, l’une des quatre propriétaires, est dingue de ping. Du coup, elle assure mieux que personne la promo de ce sport olympique. En juillet dernier, à Los Angeles, lors de l’inauguration d’une annexe baptisée «Spin Hollywood» à l’hôtel Mondrian, tout le monde a remarqué que les invitées jouaient über lookées, en stilettos, chaussettes hautes et headband. Conclusion? 
La table de ping, c’est le nouveau podium.

source : extrait d'un article paru sur "Elle", le 31 janvier 2011

Susan Sarandon playing ping pong at the club she helped set up in LA's Standard hotel. Photograph: Steve Schofield for the Observer

Photograph: Steve Schofield for the Observer

Voir le portrait de Susan Sarandon sur Wikipedia

Rob Bennett for The New York Times

source : Rob Bennett for The New York Times

Reportage Susan Sarandon (en anglais)

 

 

Plus de FUN

  • All
  • Everywhere
  • Films
  • Musique
  • Nouvelles Pratiques
  • People
  • Phrases Cultes
  • Ping Pong Bar
  • Publicité
  • SEXY
  • Show
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all
Abonnement newsletter