Nous avons interviewé Stéphane Larreur et Bertrand Lanoë, les deux auteurs de la BD "vert et revers". 

 Vert et ReversComment est né le projet ?

Fin 1997 - début 1998, Bertrand et moi jouons dans le même club de ping, on devient potes aussitôt. Le hasard nous ayant amené à parler BD, Bertrand me soumet très vite l'idée d'une série humoristique sur le ping, sorte de Joe Bar Team de la balle blanche (ou jaune c'est selon) !
On se lance donc à l'occasion d'un tournoi local, dont j'ai illustré la brochure.
En mai 1998, je contacte un fanzine BD brestois (Les Violons Dingues) qui publiera nos planches dans l'année. Pour la petite histoire, le responsable du fanzine n'est autre que Kris, devenu depuis un scénariste BD de renom… et accessoirement un très bon pongiste (niveau 25 je crois) !
Octobre 1998, nous sommes repéré au salon de la BD de St-Malo par le Journal de Mickey, qui publiera nos planches ans une rubrique "amateur" jusqu'en 1999.
Parallèlement, le magazine France Tennis de Table nous publiera également courant 1999-2000.

Qui a participé à ce projet ?

Bertrand et moi

Pourquoi la BD n'a pas pu être éditée ? Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

Les aléas de la vie nous ont éloignés, Bertrand n'avais plus l'envie, j'ai déménagé et on s'est perdu de vue. Le projet ne pouvait plus se poursuivre et s'est naturellement arrêté alors qu'il était parti sur de bons rails…

Etes vous pongistes ?

J'étais pongiste durant 10 ans en FSGT, un joueur à peu prêt correct mais moins bon que Bertrand, qui devait jouer 40-45 à l'époque. Je suis plus doué pour le tennis (ancien 15/3). J'ai également pratiqué le squash et le badminton. J'ai toujours aimé les sports de raquette !

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ? 

Bertrand a récemment crée une page Facebook de la BD. Quant à moi, j'ai crée mon propre projet BD en 2008 : "Stouf et Jean-Ouf", une série humoristique sur le monde du graphsime et de la communication. Mon premier album est sorti en 2013 chez Dunod.
Pour revenir à "Vert et Revers", je pense que cette série a un bon potentiel et qu'elle pourrait sa place chez un éditeur comme Bamboo… mais encore faudrait-il s'y remettre !

Lire les premières planches de Vert et Revers

 

Alors vous aimez ? 

Abonnement newsletter