{jcomments on}Test réalisé avec la participation de Dauphin TT

 Dans le monde du tennis de table français, Yasaka jouit d’une aura très spéciale. Il s’agit en effet de la marque qui accompagnait un des plus grands champions que la france ait compté : Jean-Philippe Gatien. Elle a donc habillé le rêve de tous les jeunes joueurs de cette génération et s’est imposée par la qualité incontestable de son matériel.


Allez trouver un pongiste qui n’ait pas joué au moins une fois dans sa carrière avec un bois “yasaka extra gatien”ou qui ne regrette pas, depuis l’interdiction d’utiliser des colles rapides, les sensations de ses “Mark V” fraichement collés!

 

C’est donc avec émotion que nos petites mimines fébriles découvraient les emballages lumineux des revêtements “rakza 7″ et “rakza 7 soft”, deux revêtements offensifs assez durs (respectivement un ressenti de 45 et 40 degrés environ).
Premiers échanges à la table, et déjà premières bonnes impressions. Les rakza sont bien finis, le caoutchouc naturel en surface dégage une impression de solidité, tandis que  la mousse “power sponge”, déjà utilisée sur les “Mark V HPS”, procure une vitesse très élevée. En terme de sensation, on ne se trouve pas dans l’explosivité propre à la gamme des “Pryde” de Yasaka, mais plutôt dans une vitesse très controlable car plus linéraire. Le choix sera donc fonction des goûts de chacun.

Le caoutchouc naturel nous a totalement conquis!


En poussant un peu le test, nous avons pu mesurer deux apports dans le jeu. Le premier se situe au niveau de la rotation. Nous avons constaté qu’il est aisé d’imprimer de fortes rotations à la balle, aussi bien au niveau du service que lors de démarrages en tops rotations. Le deuxième se matérialise par un contrôle véritablement énorme pour des revêtements de cette vitesse.
Ces deux points seront d’ailleurs les véritables forces des “Rakza 7″ et “Rakza 7 soft”.
Tous deux sont très efficaces en bloc (car le caoutchouc confère une précision sécurisante) ainsi que dans les phases de “service-retour”. Les rotations sont lourdes, le jeu court facilement maitrisable, et l’ensemble permet des retours de services saignants ainsi que des démarrages sûrs. L’enchainement “top rotation – frappe” est un régal à éxécuter !

Le “Rakza 7″ est tout à fait indiqué pour des jeux posés, axés sur la rotation et le contre agressif. Il est aussi bon dans les phases de jeu d’attaque avec le bémol suivant : les trajectoires de balles sont assez rectilignes et nécessitent donc un certain niveau pour tirer la quintessence du revêtement lors de phases de tops frappés à la table ou à mi-distance.

Quant au “Rakza 7 soft”, un peu plus tendre que son ainé, il conserve les qualités de précision, rotation, et contre initiative mais permet plus facilement d’enrober les trajectoires de balles pour des joueurs moins expérimentés, au prix d’une efficacité légèrement amoindrie en frappe.

Du tout bon pour Yasaka qui signe des revêtements fiables, solides, rapides mais controlables et sécurisants !

Pierre M.
Testeur T2T

Plus de Matériel

  • All
  • Débutant
  • Entrainement
  • Insolite
  • Loisir
  • Matériel
  • Reportage
  • Vincent Purkart
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all