Les tests officiels de conformité que doivent passer les raquettes de tennis de table en compétition

A quoi devez-vous vous attendre comme contrôles lors des grandes compétitions de tennis de table (régionales, nationales ou internationales) ?
Voici quelques explications illustrées sur ces différents tests.
 
 


  • Test de l'épaisseur max
    On vérifie que le revêtement ne dépasse pas 4mm à  aucun endroit de sa surface
     

     

  • Test de l'épaisseur uniforme
    On vérifie que le revêtement a une épaisseur uniforme, et notamment qu'il n'est pas plus épais au centre, ce qui serait le signe potentiel d'utilisation de booster / colle rapide qui ferait gonfler le revêtement.


     

  • Test de la brillance (gloss)
    On vérifie que les deux côtés de la raquette ne sont ni trop ni trop peu brillants.
    Une face doit être noire et l'autre rouge vif.

     

     

  • Test de la présence trop élevée de VOC (composés organiques volatils)
    Le seul appareil actuellement homologué pour la détection des VOC, et pouvant entrainer le refus de la raquette en cas de résultat positif, est l'appareil Enez développé par la société allemande Wassing.
    Il se présente sous la forme d'une boite dans laquelle on place la raquette, et au bout de 30 secondes on lit le résultat (LED rouge ou verte).
    Cet appareil cûte environ 300à Æ’à‚ ¢à¢ â€šÂ¬à… ¡à€š ¬.


  • Mesure des taux de VOC à  l'aide de l'appareil "RAE"
    Cet appareil est pour l'instant en phase de test, il n'est pas homologué pour détecter les VOC et refuser une raquette positive.
    Ses résultats sont pour l'instant destinés à  un usage statistique, les agent de la fédération récoltent des mesures des taux de solvants pour aider à  la mise au point de la nouvelle génération d'Enez (sortie prévue début 2009).
    Il sert également à  calibrer les appareils Enez et à  confirmer leurs résultats.
    Il s'agit d'un appareil très précis, capable de mesurer les plus infimes concentrations de VOC. Il cûte plusieurs milliers d'euros (entre 4000 et 8000 ?) et est donc sans doute moins répandu que Enez.
    Pour plus de détails sur le fonctionnement et les différences entre ces deux appareils, lisez notre article sur Enez & RAE.
     

     

  • Mesure de l'étirement du caoutchouc
    Sur chaque revêtement de tennis de table est présent le logo du fabriquant ainsi que le logo de l'ITTF, et bien sà  »r le nom de ce revêtement. Le tout forme un motif en relief sur le caoutchouc. L'ITTF a connaissance de ces données dès l'origine, c'est à  dire dès qu'elle homologue un nouveau produit.
    Il existe une base de données des distances entre différents points de ce motif, il suffit alors d'une règle pour comparer la longueur sur la plaque et la longueur d'origine. Si il y a une différence, c'est que le revêtement a soit gonflé à  cause de l'utilisation de colle rapide, soit qu'il a été fortement tendu, les deux cas étant le signe d'une infraction au règlement ...
    Rappel de l'article 2.4.7 du règlement de l'ITTF, qui a été ensuite répercuté par la FFTT :
    " The covering material should be used as it has been authorised by the ITTF without any physical, chemical, or other treatment, changing or modifying playing properties, friction, outlook, color, structure, surface, etc. "
Abonnement newsletter