Les championnats du monde Juniors, dont la première édition s’est déroulée en 2003 au Chili, sont traditionnellement chasse gardée du continent asiatique. Depuis leur création, un seul joueur issu d’un autre continent est parvenu à inscrire son nom au palmarès en simple : l’Allemand Patrick Baum en 2005 à Linz en Autriche. Pire encore, les dix premières éditions du simple juniors filles ont à chaque fois titré une jeune pongiste chinoise.

 Live Vidéo Championnats du Monde Junior (source ITTF TV)

Les têtes de série des épreuves par équipe /  Les têtes de série en simple / Les têtes de série en simple

Replay Youtube des Championnats du Monde Juniors

Les championnats du Monde Juniors sur Twitter : 

Tristan Flore - Photo Rémy Gros - Source Facebook

Liste des joueurs français engagés:

Championnats du Monde Juniors - Rabat (Maroc) - 1er décembre au 8 décembre

Filles

Garçons

Laura Pfefer - Serris ATT
Marina Berho - ALCL Grand-Quevilly
Pauline Chasselin - Serris ATT
Marie Migot - Souché-Niort SA

Tristan Flore - Pontoise-Cergy
Enzo Angles - EP Isséenne
Alexandre Robinot - EP Isséenne
Mehdi Bouloussa - Saint-Denis US93TT

Encadrement : Pascale Bibaut, Loïc Belguise, David Johnston et Jean-Claude Decret

Voir l'ensemble des poules

Les photos des Championnats du Monde Junior

Calendrier 

8 décembre : Demi-finales et finales en simple, finales en double et double mixte
Les horaires prévisionnels complets

Les résultats du Championnat du Monde Juniors de tennis de table

Résultats des doubles

 

Le bronze pour Angles et Flore

Enzo Angles et Tristan Flore ne disputeront pas la finale des championnats du Monde Juniors en double garçons. Battus par une paire chinoise en demi-finale, les deux Français s'offrent une seconde médaille de bronze après celle décrochée lors de l'épreuve par équipes. 

Résultats du par équipe

1/2 Finale : France - Japon 

Championnats du Monde Juniors - Crédit photo : Rémy Gros

Défaite par le Japon en demi-finales des championnats du monde par équipes Juniors, l’équipe de France conserve la médaille de bronze acquise l’an dernier à Hyderabad en Inde. Une jolie performance au vu du niveau sans cesse plus relevé de l’épreuve.

La France tient son rang

Têtes de série n°3 de la compétition, les Français ont su tenir leur rang. D’abord au sein d’une poule moins évidente qu’elle n’en avait l’air, car si l’Argentine était un ton en-dessous, le Brésil était un sérieux adversaire. Un adversaire qui a bien failli emmener les Bleus au match décisif, emmenés par un Junior deuxième année très prometteur : Hugo Calderano. Il a fallu à Tristan Flore toute l’expérience et la maîtrise d’un double champion d’Europe pour éviter une frayeur à l’équipe de France. En quarts de finale, contre son meilleur ennemi en Europe, l’Allemagne, les Bleus ont haussé leur niveau de jeu pour se qualifier en demi-finales sans trembler.

Barrés par la Chine l’an dernier, c’est cette fois-ci le Japon qui a empêché l’équipe de France d’atteindre la dernière marche vers le titre. Porté par deux joueurs de classe mondiale, Yuto Muramatsu et Masataka Morizono, le Japon a logiquement dominé la France avant de faire trembler l’ogre chinois. Trembler seulement…

La Chine en rouleau compresseur

Comme lors des quatre éditions précédentes, la Chine s’est une nouvelle fois imposée au terme d’une finale épique. Menés deux rencontres à une par de vaillants japonais, les Chinois ont repris les choses en main pour finir l’épreuve en boulet et s’adjuger un cinquième titre consécutif. Une domination écrasante qui prend encore plus d’ampleur du fait de l’absence des trois meilleurs joueurs chinois de la catégorie. Chez les filles, les Chinoises ont remporté le titre pour la 11ème fois en… 11 éditions !

1/4 Finale : France - Allemagne

En position forte dans la composition proposée par David Johnston, Tristan Flore a du faire preuve de sérieux pour se défaire de l’Allemand Qiu Liang. Dominateur dans le jeu, le jeune français s’est employé pour cueillir son adversaire en trois petits sets. Une victoire bonifiée quelques instants plus tard par Enzo Angles. Malmené pendant un set et demi par Kilian Ort, Enzo serrait le jeu pour arracher la deuxième manche à son adversaire. Un gain de manche accueilli comme un bol d’air par le champion d’Europe Juniors en titre, qui se détachait irrémédiablement pour l’emporter trois manches à une et passer le relais à son partenaire de club, Alexandre Robinot. Contre le deuxième membre de la fratrie Qiu, le joueur de l’EP Isséenne imitait Tristan Flore en se montrant supérieur à son adversaire mais en difficulté au moment de conclure. Au combat, « Alex » finissait malgré tout par l’empocher sans concéder la moindre manche, validant du même coup le billet tricolore pour les demi-finales.

Un dernier carré qui mettra aux prises l’équipe de France avec une équipe japonaise qui paraît plus forte que jamais. Nul doute qu’une qualification en finale serait synonyme d’un immense exploit pour les Tricolores. Pourvu que l’adage « Impossible n’est pas français » prenne tout son sens ce soir à partir de 19h !

Tristan Flore – Qiu Liang GER : 3/0 (12-10, 11-8, 13-11)
Enzo Angles
 – Kilian Ort GER : 3/1 (9-11, 12-10, 11-8, 11-9)
Alexandre Robinot
 – Qiu Dang GER : 3/0 (13-11, 11-6, 12-10)

Poules

L’équipe de France Juniors garçons a parfaitement réussi son entrée dans les championnats du monde Juniors en signant deux victoires, contre l’Argentine ce matin et le Brésil en milieu d’après-midi. Grâce à ces deux succès, les jeunes français terminent en tête de leur poule. Ils ont rendez-vous demain en fin de matinée pour une place dans le dernier carré de l'épreuve.

France – Argentine : 3-0

L’équipe de France a débuté son épreuve par équipes relativement tranquillement contre une équipe argentine largement à la portée des Français. Enzo Angles, visiblement tendu, a mis presque deux manches avant de prendre le dessus sur son adversaire. Tristan Flore a pris le relais sans trembler pour permettre aux Bleus de prendre le large avant qu’Alexandre Robinot ne termine le travail tout aussi sereinement.

Enzo Angles – Diego Teplitzky ARG : 3/1 (9-11, 13-11, 11-3, 11-6)
Tristan Flore
 – Fermin Tenti ARG : 3/0 (11-7, 11-9, 11-8)
Alexandre Robinot
 – Nicolas Galvano ARG : 3/0 (11-5, 11-9, 11-4)

France – Brésil : 3-1

Contre le Brésil, c'est à Tristan Flore que revenait la tâche de lancer l'équipe de France. Opposé à Vitor Ishiy, Tristan prenait d'entrée de jeu l'avantage pour faire la course en tête. Une victoire tout en contrôle qui plaçait les Bleus en position idéale avant la rencontre Angles - Calderano. Dans une partie indécise, le champion d'Europe tricolore semblait avoir le pris dessus en virant en tête à 2/1 et 7-5 dans la quatrième manche. C'était sans compter sur la détermination du Brésilien qui recollait à deux partout avant de s'envoler à la belle. Un petit accroc rapidement gommé par Alexandre Robinot, facile vainqueur de Luan Oliveira avant que Tristan Flore ne revienne du diable vauvert contre Hugo Calderano. Dominé dans le jeu, sans solutions en service comme en remise, la défaite se profilait pour Tristan, mené 2/1 et 7-1. Et pourtant, accrocheur, le Français recollait pour finir par arracher la quatrième manche et mener 5-0 à la belle. Au final, une victoire au forceps bienvenue pour définitivement lancer le groupe tricolore dans la compétition, et ainsi offrir la première place du groupe à la France.

Tristan Flore – Vitor Ishiy BRA : 3/0 (11-7, 11-7, 11-9)
Enzo Angles – Hugo Calderano BRA : 2/3 (11-4, 6-11, 14-12, 7-11, 5-11)
Alexandre Robinot – Luan Oliveira BRA : 3/0 (12-10, 11-2, 11-7)
Tristan Flore – Hugo Calderano BRA : 3/2 (7-11, 11-9, 6-11, 12-10, 11-6)

 Articles complets sur le site FFTT.com: 

Photos : Rémy Gros

Plus d'ACTUALITE

  • All
  • Handis
  • Internationale
  • Jeunes
  • Nationale
  • Reportage
  • Vétérans
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all
Abonnement newsletter